Follow us on Facebook
Follow us on Xing

Une pelle Volvo EC380D sur un ponton de l’Aar

La Suisse compte de nombreuses centrales fluviales en service. Des nouvelles sont en construction comme la centrale Rüchlig à Aarau, sur l’Aar. Equipée d’une pelle Volvo EC380D installée sur un ponton,la société Gebr. Huber AG de Wöschnau creuse le lit de la rivière.
EC380D in der Aare
«J’ai ici deux gilets de sauvetage pour vous», nous interpelle Urs Bucher depuis un bateau en aluminium, en nous tendant les deux gilets gonflables sur la berge. Cela fait fort longtemps que le port du casque, du gilet de sécurité et des chaussures de sécurité est obligatoire sur les chantiers; et pour les travaux en rapport avec l’eau s’y ajoute encore
le gilet de sauvetage. A 150 mètres, une énorme pelle sur chenilles, une Volvo EC380D, se dresse sur un ponton ancré au beau milieu de l’Aar. Tous deux équipés conformément aux consignes de sécurité, le collaborateur de la revue «Kubikmeter» et son collègue Hans Müller, qui conseille la société Gebr. Huber AG pour le compte de l’importateur Volvo de Regensdorf, montent dans le bateau. Urs Bucher dirige l’embarcation vers la pelle au milieu de la rivière et accoste quelques minutes plus tard. D’une surface de 225 mètres carrés au moins, le ponton est immobilisé par deux étançons hydrauliques fichés dans le lit de la rivière. A ce Ponton s’en trouve arrimé un deuxième, avec des groupes électrogènes et des pompes hydrauliques. La hauteur des pontons est réglable à tout moment selon le niveau des eaux. Lorsqu’il est nécessaire de déplacer les pontons, il suffit de retirer les étançons.

Avec sa qualification de mécanicien en machines agricoles, Urs Bucher possède une formation technique complète. Il travaille depuis 15 ans auprès de la société Gebr. Huber AG à Wöschnau, entre autres comme conducteur de machines et de pelles. Avant de monter sur la pelle EC380D fournie par la société Robert Aebi SA, il explique au photographe en quelques mots la lourde machine de chantier.

La nouvelle pelle EC380D de la société Gebr. Huber AG dispose en effet d’un équipement spécial que le client a fait réaliser en collaboration avec la société Robert Aebi SA. A cette fin ont été livrés plusieurs composants importants fournis par Echle Hartstahl GmbH de Wolfach (en Baden-Württemberg), une société spécialisée dans la construction métallique et hydraulique. Il s’agit tout d’abord de la flèche de la pelle, longue de 18 mètres. Pas directement visible par le novice, il y a aussi le châssis télescopique réglable par commande hydraulique. Comme tous les autres réglages, celui-ci s’effectue depuis la cabine et il permet d’élargir l’écart entre les chenilles de 3,20 à 4,40 mètres. Autre particularité: une cabine montante à basculement hydraulique, elle aussi livrée par Echle. Cette construction permet au conducteur de pelle d’avoir une bonne vue pardessus des obstacles ou récipients de chargement élevés. Lorsqu’il fait basculer la cabine vers l’arrière, le conducteur a une vue directe sur les dents du godet. En outre, la société Gebr. Huber AG a commandé un tube intermédiaire pour la couronne de pivotement. Lorsque ce tube est monté, la profondeur d’action de la pelle EC380D dans la boue passe de 1,3 à 2,3 mètres. Le modèle de pelle EC380D livré à la société Gebr. Huber AG pèse environ 60 tonnes.

Venant de la berge, Daniel Glanzmann s’avance vers nous. Il est dans son Remorqueur poussant une barge qui recevra le nouveau chargement de gravats extraits du lit de la rivière. Urs Bucher, déjà aux commandes de sa pelle EC380, fait pivoter la flèche. Le godet, une fois rempli de roches et dégoulinant d’eau, laisse tomber son chargement dans la barge. Celle-ci est vite remplie et Daniel Glanzmann fait demi-tour. Urs Bucher l’aide à réaliser cette manoevre en le poussant avec la flèche de la pelle et donne par la même occasion une impulsion au Remorqueur à contre-courant.